Image
couple dans une maison bioclimatique
Rédigé par Juliette S. - À jour le 19/03/2021

Maison bioclimatique : définition, rénovation & aides

À l’heure de la transition énergétique, on entend de plus en plus parler du bioclimatisme. Alors, qu’est-ce qu’une maison bioclimatique ? Et surtout, peut-on parler de rénovation bioclimatique pour une habitation ? Monexpert vous en dit plus.

Maison bioclimatique : de quoi s’agit-il ?

Une maison « bioclimatique » désigne une habitation pensée et conçue de manière à limiter la consommation d’énergie. L’idée est en fait de profiter au maximum des apports naturels de chaleur et de lumière du soleil. Ce principe repose alors sur l’étude de différents éléments relatifs à la conception de l’habitation, tels que :

  • Le choix du terrain ;
  • L’orientation de la maison (pour profiter au maximum des apports solaires) ;
  • L’isolation (pour réduire au maximum les besoins de chauffage) ;
  • La ventilation (pensée, là encore, pour limiter la consommation de chauffage) ;
  • Le choix du système de chauffage respectueux de l’environnement et économique.

Maison bioclimatique : RT2012 et RE 2020

La notion de besoin bioclimatique entre dans la réglementation thermique (RT). Ainsi le Besoin Bioclimatique, aussi appelé BBio est un des éléments faisant partie de la RT 2012, la norme actuellement en vigueur. Ce besoin est calculé de la manière suivante : 2 x besoin en chauffage + 5 x besoin en éclairage + 2 x besoin en refroidissement.

Pour qu’une maison puisse entrer dans le champ d’application RT 2012, son coefficient bioclimatique doit être inférieur ou égale au Bbiomax (besoin bioclimatique maximal). Ce seuil est modulé en fonction des types de bâtiments et des climats régionaux.

💡 Bon à savoir :

La RT 2012 sera remplacée au 1er janvier 2022 par la RE 2020. Ce changement de norme a un impact en termes de bioclimatisme. Comme l’a fait savoir Barbara Pompili, Ministre de la Transition écologique « Par rapport aux exigences de la RT 2012, le seuil maximal pour le besoin bioclimatique sera abaissé de 30 % pour tous les logements individuels et collectifs ».

La rénovation bioclimatique, c’est possible ?

Même si certains principes du bioclimatisme sont évidemment difficilement applicables en rénovation (choix du terrain, orientation du logement…), vous pouvez tout de même réaliser certains travaux de rénovation énergétique pour rendre votre maison plus écologique.

Renforcer l’isolation de votre habitation

L’isolation est la clé de vos économies d’énergie. Renforcer l’étanchéité permet d’éviter les déperditions de chaleur dues à l’enveloppe de votre maison. Le besoin bioclimatique de la maison diminue. En général, l’isolation du toit et des combles est prioritaire. En effet, sur une maison mal isolée, jusqu’à 30 % des pertes de chaleur s’effectuent par la toiture.

Vos murs peuvent également faire l’objet de travaux d’isolation, par l’extérieur ou l’intérieur. Vous pourrez ainsi, faire jusqu’à 25% d’économies sur votre facture de chauffage selon l’Ademe. Renforcer lisolation de vos planchers bas peut aussi être efficace. Vous ferez baisser de 7 à 10% vos dépenses en chauffage.

Enfin, choisir des fenêtres plus performantes permet d’aller vers un logement plus bioclimatique. En effet, cela induit un gain de 10% à 15% d’amélioration thermique.

Opter pour un chauffage économe et plus respectueux de l’environnement

Votre mode de chauffage a lui aussi son rôle à jouer dans la réduction de votre consommation. Voici les équipements qui peuvent vous permettre de réduire votre facture d’énergie de façon conséquente :

En effet, ces systèmes de chauffage et/ ou de production d’eau chaude sont beaucoup plus économiques que l’électricité ou le chauffage au fioul.

Aussi, pensez aux systèmes de régulation (robinet thermostatique, thermostat programmable, sonde extérieure de température…). Ils peuvent vous aider à réduire jusqu’à 15% votre consommation d’énergie.

💡 Bon à savoir :

Les chaudières à gaz vont être interdites dans les logements neufs en construction avec la RE 2020. Pour rendre votre maison plus « bioclimatique », il n’est donc pas conseillé d’adopter ce système.

Améliorer votre système de ventilation

Si vous souhaitez entreprendre des travaux de rénovation énergétique, n’oubliez pas la ventilation. Un bon système de ventilation vous permet d’améliorer la qualité de l’air intérieur de votre logement. Cela permet de faire baisser le taux d’humidité tout en limitant votre consommation d’énergie.

Un air plus sec est plus facile à chauffer. Pour bien ventiler, vous pouvez opter pour la ventilation mécanique contrôlée à double flux. Grâce à ce système, l’air neuf qui pénètre dans votre maison profite des apports de chaleur de l’air ambiant via un échangeur thermique. Ainsi, l’air qui provient de l’extérieur n’a pas besoin d’être chauffé et n’influe donc pas sur votre consommation de chauffage.

Maison bioclimatique : quelles aides ?

Lorsque vous entamez des travaux de rénovation bioclimatique, vous pouvez prétendre à des aides. Celles-ci sont conditionnées par le recours à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). Ainsi, vous pouvez prétendre à :

  • la Prime Énergie Monexpert, une aide ouverte à tous pour entamer des travaux d'isolation et de chauffage dans des logements de plus de 2 ans d’âge
  • MaPrimeRénov’, une aide de l’ANAH ouverte à tous les ménages dans les résidences principales construites depuis 2 ans pour des travaux d'isolation, de chauffage, de ventilation et de régulation d'appareils de chauffage.
  • L’Eco-Prêt à taux zéro (Eco-PTZ) un crédit pouvant aller jusqu’à 30 000 euros sur 15 ans pour financer un bouquet de travaux. Il offre un taux d’intérêt à 0%.
  • Les aides de l’ANAH « Habiter mieux sérénité ». Destiné aux ménages modestes, ce programme peut les aider jusqu’à 10 000 euros.
Image

Vous cherchez à faire des économies d'énergie en rénovant votre logement ? Allégez le coût de vos travaux en demandant votre Prime Énergie Monexpert : elle est gratuite, sans engagement et ouverte à tous

📋 En résumé :

  • La maison bioclimatique est une maison éco-construite qui consomme peu.
  • Elle est régie par les normes de la RT2012 et bientôt par celles de la RE 2020.
  • La rénovation thermique permet de s'approcher du bioclimatisme par l’isolation, la ventilation et le changement des systèmes de chauffage.
  • Des aides à la rénovation énergétique peuvent vous aider à prendre en charge une partie des travaux.
Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.