Image
Maison écologique
Rédigé par Juliette S. - À jour le 12/05/2022

Rénovation : comment rendre votre maison plus écologique ?

De plus en plus de ménages sont convaincus par les bienfaits de la transition énergétique. Ils souhaitent adopter un mode de vie plus respectueux de la planète. Vous aimeriez rendre votre habitation moins polluante ? Vous souhaitez éco-rénover votre logement ? C’est possible ! Monexpert vous accompagne et vous donne des idées pour rendre votre maison écologique. Découvrez tous nos conseils pour envisager vos travaux avec sérénité.

Qu’est-ce qu’une maison écologique ?

La maison écologique ou « maison verte » est un concept pour définir un logement respectueux de l’environnement. Cela est notamment permis grâce à une bonne isolation, un mode de chauffage écologique et une bonne qualité de l’air intérieur. Envisager des travaux de construction ou rénovation dans ce sens vous permet de :

  • réduire la consommation énergétique, grâce à une bonne isolation et un système de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire performant 
  • diminuer les émissions polluantes en utilisant des énergies renouvelables, comme des panneaux solaires, par exemple
  • assurer la santé de ses occupants, en offrant une qualité de l’air optimale.

Les différents types de constructions "vertes"

On distingue plusieurs grands types de constructions écologiques. Chaque catégorie répond à des standards bien particuliers en matière d'exigences environnementales. La maison à énergie positive est la plus écologique de toutes.

La maison BBC

La réglementation thermique 2012 ou RT 2012 est encore en application au moment où nous rédigeons ces liens. Elle impose des normes de construction strictes. Celles-ci doivent permettre à un logement neuf de répondre aux critères du label « bâtiment basse consommation » (BBC).

Celui-ci implique : 

  • une bonne isolation et une étanchéité à l’air de grande qualité ;
  • la présence d'une ventilation mécanique contrôlée double flux pour lutter contre l'humidité ;
  • une orientation favorisant la lumière naturelle ; 
  • l’utilisation d’énergies renouvelables pour le chauffage, la production d’eau chaude sanitaire.

Ce faisant, la maison émet très peu de CO2. Celui-ci est limité à 12 kgéqCO2/m²/an. 

Maison écologique et RE 2020

Avec la réglementation environnementale 2020, tous les bâtiments neufs devront obligatoirement avoir un excellent niveau de qualité énergétique. Elle présente des seuils d’émissions de gaz à effet de serre très bas. Comme l’explique le dossier de presse de la RE2020, « le seuil est fixé à 4 kgCO2/m2/an ». 

Cet engagement vise à limiter la consommation d’énergie des bâtiments. Isolation efficace, système de chauffage performant, moins d’émissions de CO2 : voilà les mots d’ordre de l'éco-habitat.

Pour cela, la RE 2020 interdit l’installation de chaudière à gaz et à fioul, des énergies fossiles. Une exception sera faite pour le biogaz. Pour promouvoir les énergies propres, elle incite les ménages à installer : 

  • Une pompe à chaleur 
  • Une chaudière biomasse 
  • Un poêle à bois 

Suite à une annonce du Ministère de la Transition énergétique du 18 février 2021, la RE 2020 est entrée en vigueur au 1er janvier 2022

La maison passive 

Pour aller encore plus loin que la RE 2020, vous pouvez construire une maison passive. Ce type de construction vise à atteindre une neutralité carbone en compensant les rejets de CO2 qu'elle émet par une production d'énergie qui vient couvrir une partie de ses besoins. 

Des labels privés existent pour récompenser les maisons passives. En France, c'est l'organisme "La Maison Passive" qui le décerne en collaboration avec l'association allemande Passivhaus. 

La maison à énergie positive : le label BEPOS

Au delà de la maison passive, on trouve la maison à énergie positive. Ce système peut produire plus d'énergie qu'il n'en consomme. Grâce à des installations comme des panneaux solaires et une isolation renforcée, la maison à énergie positive est quasiment autonome en énergie.

Sur un an, elle produit plus d'électricité et de chaleur qu'elle n'en a besoin pour fonctionner. Toutefois, elle ne peut tout de même pas se passer d'un raccordement au réseau électrique. Lorsque les panneaux photovoltaïques ne produisent pas (la nuit, par exemple), elle viendra prélever de l'électricité au réseau.

Comment rendre sa maison plus verte ? 

Isolation, chauffage à énergie renouvelable, ventilation, aides disponibles, réalisation des travaux… Retrouvez ici 5 choses à savoir avant de lancer votre projet d’éco-rénovation.

1. Isolation : la clé de la performance énergétique de votre habitation

Dans une maison écologique, performance rime avec isolation thermique. Cela passe par plusieurs étapes. Il faudra renforcer : 

  • L’isolation de toit de votre habitation. En effet, dans un logement mal isolé, 25 à 30 % des pertes de chaleur se situent au niveau de la toiture 
  • L’isolation des murs vous permet aussi de réduire votre facture énergétique jusqu’à 25%
  • L’isolation des fenêtres qui représentent entre 10 et 15% des déperditions thermiques
  • L’isolation des planchers bas qui constituent 7 à 10% des pertes énergétiques 

🔎 Zoom sur les isolants écologiques

Ouate de cellule, chanvre, laine de mouton, fibre de bois… Il existe aujourd’hui de nombreux isolants biosourcés ou recyclés. Ils se présentent sous différentes formes (en vrac, en panneau ou en rouleaux) et s’adaptent donc à tout type de travaux d’isolation. Très performants, ces isolants conçus pour les maisons écologiques ont aussi l’avantage de n’avoir aussi effet négatif sur votre santé.

2. Chauffage : choisir un équipement économe et respectueux de l’environnement

Parce que dans une maison verte on utilise moins d’énergie, votre système de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire doit allier performance et respect de l’environnement.

Pour le chauffage, de nombreux systèmes utilisant les énergies renouvelables sont disponibles sur le marché. L’installation d’un poêle à bois ou d’une pompe à chaleur air/eau vous garantit des économies d’énergie importantes. 

3. Utiliser un système de régulation du chauffage

Pour contrôler et réguler le chauffage, on peut également utiliser des équipements comme les robinets thermostatiques ou les systèmes de programmation par intermittence. Ces systèmes peuvent vous aider à réduire de 5 à 15% votre consommation d’énergie.

4. Production d’eau chaude sanitaire : se tourner vers les énergies renouvelables

Du côté de l’eau chaude sanitaire, le chauffe-eau thermodynamique et le chauffe-eau solaire constituent de bons choix pour vous aider à réduire efficacement votre facture d’énergie. Tandis que le premier utilise l’air extérieur pour chauffer l’eau, le deuxième se sert de l’énergie solaire pour assurer vos besoins. 

5. Ventilation : pour un meilleur confort et un air plus sain

Pour prendre soin de la qualité de l’air de votre habitation et lutter contre les polluants et l’humidité, il faut également accorder une attention particulière à la ventilation. C'est encore plus important dans les pièces humides comme la salle de bain.

L’installation d’une VMC double flux peut être une bonne idée. En plus de renouveler l’air de votre maison, ce système vous permet de réaliser des économies mesurables en préchauffant l’air provenant de l’extérieur. 

6. Installer un système de récupération des eaux de pluie

En installant un système de récupération des eaux de pluie, vous pouvez réduire votre facture d'eau et votre empreinte carbone. L'eau de pluie peut servir à arroser un jardin ou encore aux chasses d'eau. C'est un moyen d'éviter d'utiliser trop d'eau potable. 

Attention, l'eau de pluie ne peut pas servir à des usages comme la douche ou être bue. Faites un point avec le professionnel qui vous l'installera pour savoir comment bien l'utiliser. 

7. Choisir un éclairage plus naturel 

En orientant bien votre maison, vous pouvez tirer profit au maximum de la lumière du jour. Ainsi, vous faite des économies d'éclairage. Quand la nuit vient, il conviendra de mettre des LED, des ampoules très économes en énergie. 

8. Installer des panneaux photovoltaïques 

Les panneaux photovoltaïques permettent de produire et consommer de l'électricité renouvelables. Cela permet de réduire la facture d'électricité du logement. Le surplus d'électricité verte non consommé peut être revendu au réseau. Ainsi, vous rentabilisez plus vite votre installation. 

Quels sont les matériaux choisir pour préserver l'environnement?

En général, une construction écologique prend la forme d'une maison en bois ou en bois et en pierre, qui sont des matériaux naturels. Si vous le pouvez, pensez à utiliser des matériaux locaux comme du bois originaire de France. Ainsi, vous réduirez l'empreinte carbone liée au transport. 

Pour l'étanchéité et l'isolation, l'origine des matériaux à son importance. L'utilisation de matériaux isolants écologiques est préconisée. Certains sont notamment issus de matières végétales (chanvre, ouate de cellulose, fibres de bois…) et sont plus respectueux de l’environnement. Ce sont donc vers ces isolants biosourcés que vous devrez vous tourner. 

Faites confiance à un professionnel RGE qui vous dira vers quel isolant vous tourner en fonction des caractéristiques de votre maison. 

 

Seul Monexpert vous propose :

⭐ une vérification de votre devis avant engagement des travaux
⭐ une protection juridique gratuite
⭐ un versement de la prime en 5 à 10 jours seulement

Je demande ma prime

⚠️ Attention aux performances du chantier de construction

Rendre sa maison écologique, c'est faire attention à l'environnement dès son édification. 

C'est pourquoi, les travaux devront être les plus écologiques possibles. Ils doivent faire preuve d'une certaine sobriété en matière de consommation énergétique.

D'autre part, la réduction et le recyclage des déchets doit être prévus par l'architecte ou le chef de chantier.

Quel est le prix d'une maison écologique ?

Il faut compter entre 1 300 € et 3 000 € par mètre carré pour construire une maison écologique. A ce projet de construction, il faudra ajouter l'achat du terrain. Ce type de maison est donc en général 15 à 20% plus cher qu'une maison traditionnelle. 

Mais, malgré ce surcoût, faire construire peut s'avérer rentable. Tous les ans, on fait des économies d'énergie et l'on dispose d'un grand confort thermique. Cela vient contrebalancer le prix de départ.

En rénovation, le prix sera moindre. Il faudra compter entre 400 € et 450 € du m².

Des aides financières possibles

Vous envisagez de rendre votre maison plus écologique ? Sachez que de nombreuses aides financières peuvent vous être accordées dans le cadre de vos travaux de rénovation énergétique (isolation, changement de système de chauffage…). 

Attention ces aides s'appliquent en rénovation mais ne permettent pas la construction d'une maison neuve. 

🔹 La Prime Énergie Monexpert

La Prime Énergie Monexpert permet d’engager des travaux d’efficacité énergétique et de rendre votre maison plus écologique. Lancée dans le cadre des certificats d’économies d’énergie (CEE), elle est ouverte à tous les ménages dont le logement est construit depuis plus de 2 ans. Son montant varie selon vos revenus, de votre localisation et des travaux engagés.

🔹 MaPrimeRénov'

MaPrimeRénov’ est une aide de l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Elle permet de renforcer les performances énergétiques du logement. 

Cumulable avec la Prime Énergie, son montant oscille selon : 

  • Le code postal de votre logement 
  • votre revenu fiscal de référence 
  • les travaux engagés 

Pour cumuler la Prime Énergie avec MaPrimeRénov', pensez bien à demander votre Prime Énergie en premier. En effet, vous aurez besoin de certains justificatifs pour votre démarche MaPrimeRénov'.

💸 Boostez vos aides financières

Cumulez MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert pour alléger le coût de vos travaux ! Pour que le cumul soit valide, vous devrez commencer par demander la Prime Énergie Monexpert, alors lancez-vous !

Demander ma prime

🔹Ma PrimeRénov' Sérénité 

MaPrimeRénov' Sérénité est une aide de l'ANAH. Elle a remplacé le programme Habiter Mieux Sérénité. Elle peut financer un bouquet travaux permettant une amélioration de la performance énergétique d'au moins 35%. Dans une optique de lutte contre la précarité énergétique, elle est réservée aux ménages modestes.

Cette aide permet de financer les travaux de rénovation à hauteur de 50% HT du chantier. Elle est plafonnée à 30 000 €. 

Une aide bientôt cumulable avec la Prime Énergie !

Aujourd'hui, cette aide peut seulement se cumuler avec : 

  • l'Eco-PTZ,
  • la TVA réduite
  • le chèque énergie.

Dès l'été 2022, elle deviendra aussi cumulable avec la Prime Énergie Monexpert

🔹 Le chèque énergie 

Le chèque énergie est une aide destinée aux ménages modestes. Il est surtout connu pour régler les factures d'électricité ou de gaz. D'un montant compris entre 48 € et 277 €, il vous aide aussi à financer des travaux de rénovation énergétique réalisés par un professionnel RGE. 

🔹 L’éco-prêt à taux zéro

L’éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) est un crédit bancaire dont les intérêts sont nuls. D’un montant maximal de 50 000 euros, il peut courir sur 15 ans. Il est ouvert à tous. Il suffit de le demander auprès d’une banque ayant signé une convention avec l’Etat. 

Cumulable avec MaPrimeRénov' et la Prime Énergie Monexpert, c'est un moyen d'obtenir facilement une avance de trésorerie. 

📞 Faites appel à un professionnel RGE

Pour réaliser vos travaux et bénéficier des aides, il est obligatoire de faire appel à un professionnel RGE (Reconnu Garant de l’Environnement). En effet, cette certification vous assure que votre artisan est engagé dans une démarche favorisant l’efficacité énergétique. Il pourra ainsi vous conseiller tout au long de votre projet.

Il faut également savoir que les aides financières auxquelles vous pourriez avoir le droit nécessitent impérativement l’intervention d’une entreprise RGE.

🔹 Une TVA travaux pour vos projets de rénovation

Sur les travaux de rénovation, vous pouvez bénéficier d’une TVA à taux réduit de 5,5% au lieu de 20%. Elle sera directement appliquée par votre installateur professionnel sur la main d'oeuvre et le matériel. C'est la seule aide pour laquelle vous n'êtes pas obligé de passer par un professionnel RGE.

📋 En résumé : 

  • Une maison écologique est une maison cumulant une bonne étanchéité à l’air, un dispositif de chauffage performant et une ventilation de qualité ; 
  • Aujourd’hui, la RE 2020 impose la construction de maisons écologiques avec des hauts standards d'exigence ; 
  • Il est possible de bénéficier d’aides pour rénover une maison et la rendre plus respectueuse de l’environnement ; 
  • L’octroi des aides est souvent conditionné au recours à un artisan RGE.
Image
question-prime-energie

Questions fréquentes

Quel est l'isolant le plus écologique ? 

Cela dépend des travaux que vous voulez mener. En général, on considère le liège comme une bonne option. Très résistant, il présente de belles propriétés d'isolation phonique et thermique. Il permet aussi de  réguler le taux d'humidité de la maison. 

Un logement avec une étiquette A B ou C au diagnostic de performance énergétique (DPE) dispose de bonnes performances environnementales. A l'inverse, il s'agira d'une passoire thermique s'il témoigne d'une étiquette F ou G. 

Lorsque vous disposez d'un logement écologique, pensez à regarder si votre contrat d'assurance habitation protège les différents éléments qui le composent : 

  • panneaux solaires ; 
  • borne de recharge électrique ; 
  • système de récupération des eaux de pluie, etc. 

Sinon, il faudra souscrire des garanties supplémentaires. 

Image
femme

À propos de l'auteur : Juliette S.

Journaliste de formation, j'ai découvert la rénovation énergétique après avoir fait l’acquisition de la maison de famille et m’être frottée aux différentes aides à la rénovation énergétique. Je suis désormais incollable et j'aime partager mon savoir pour expliquer de manière simple ce que sont les travaux de rénovation.

Avez-vous trouvé votre réponse ?